Festivités de début de l’an : ouverture du miroir, importance des arts martiaux

Nouvelle festivité de début de l’année, annoncée par la presse locale,  » l’ouverture du miroir » (kagami-biraki) : l’ouverture officielle de tous les dôjo  de l’île, et la première compétition des différents arts martiaux pratiqués.

p1080581
Salutation des pratiquants par le chef de la police

Le foot ou le basse-ball n’ayant pas la chance d’une même publicité, on en déduit que les arts martiaux, quand même, c’est spécial…

D’autant plus spécial que l’entraînement, et la présente cérémonie, sont complètement soutenues par les forces de police (j’y reviendrai dans un post que je compte intituler : Mais que fait la police…).  Le chef rappellera combien les budô sont importants dans l’éducation japonaise et pour la police nationale, comme l’a dit encore récemment le ministre (à moins que ce ne soit le chef en chef, je n’ai pas bien saisi le titre). Ses subordonnés, dont la descendance est très présente parmi les jeunes membres du club, seront des coach attentifs et des arbitres soucieux.

p1080578
Forces de l’ordre en action

Le moment qui attire le plus de public (les mamans sortent de la cuisine où elles préparent la collation qui va suivre) est celui du combat de parents (oyako taisen) : père et fils, ou frère aîné contre frère cadet. Bienfaisant miroir qui permet de réaffirmer l’autorité des anciens au seuil d’une nouvelle année !

p1080588


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *